fbpx

Draco Magicien humoriste

DRACO

Venez rencontrer Draco lors de la 2nde édition du Festival de l’Héritier de l’Illusion.

DRACO, est Magicien Humoriste et Comédien. Avec un subtil mélange de Magie et d’Humour et une répartie à la Desproges, il entraîne le public dans son délire original et anti-conformiste. Il sera notre maître de cérémonie pour 2019, alors accrochez-vous bien !

DRACO présentera les différents numéros qui se succèderont sur scène au cours du concours et des galas du Festival de l’Héritier de l’Illusion 2019. DRACO devient le fil rouge de votre soirée et en mêlant magie et humour, il accompagnera les spectateurs du début à la fin du spectacle. Un maître de cérémonie avec son aisance verbale et sa présence scénique qui seront à coup sûr une valeur ajoutée à cette seconde édition de l’Héritier.

Draco présentera le concours du samedi 13 avril 2019 après-midi et les galas du samedi soir et dimanche 14 avril après-midi à l’espace culturel d’Ablis.

“Captivant du début à la fin. Très bonne mise en scène et j’adore son interaction avec le public !”

Elodie Bosquier-Liard

“Un magicien avec un humour de dingue ,vous allez le voir une fois en spectacle et ensuite vous n’ avez qu’ une envie s’ est d y retourner.”

Sandra Fourneaux-walet

“Une belle expérience pleine d’humour qui ravie tout le monde, draco ne manque jamais d’idées pour nous faire passer une belle soirée.”

Marion L'éolienne

François Normag au festival de l’Héritier de l’Illusion

François Normag

Venez rencontrer François Normag lors de la 1ère édition du Festival de l’Héritier de l’Illusion.

« François NORMAG met la magie au carré, la multiplie par l’humour et y additionne une personnalité dont le coefficient de folie reste à calculer ! »

Le parcours artistique de François NORMAG est particulièrement diversifié : sa formation d’acteur au Conservatoire d’Art Dramatique de Rouen et à L’Université théâtrale de Paris lui permet de rejoindre diverses Compagnies et de jouer le répertoire classique et contemporain. En 1982, sa rencontre avec Hugues PROTAT détermine sa vocation de magicien : Il décide alors d’intégrer à l’Illusionnisme traditionnel tout l’enrichissement qu’il reçoit du Théâtre, de la scénographie, de la Danse et même des Beaux Arts.

En établissant un lien chaleureux avec les spectateurs, François NORMAG déroule le tapis rouge aux artistes, avec dynamisme et brio ! Ses présentations sont enrichies de plusieurs sketchs originaux.

Vous l’avez sûrement déjà aperçu dans la célèbre émission de Patrick Sébastien “Le Plus Grand Cabaret du Monde” où il c’est fait remarqué à de nombreuses reprises avec son incontournable numéro des chandeliers !

François Normag présentera le concours de l’Héritier de l’Illusion le samedi 6 avril 2018 après-midi et le gala du samedi soir et dimanche 7 avril après-midi à l’espace culturel d’Ablis.

Le procès Scapin

Le Procès Scapin est la mise en scène de l’arrestation et du jugement d’un personnage emblématique de Molière : Scapin, comédien accompli qui conquiert sa liberté de manière éclatante, usant de toutes les audaces et de toutes les fantaisies.

Les plus célèbres scènes de Molière (extraites des Fourberies de Scapin, de l’Avare, du Médecin malgré lui et du Bourgeois Gentilhomme) servent de support à une intrigue policière savamment agencée où Scapin rencontre sa face sombre : un commissaire inflexible qui le conduira, après la trahison de ses compagnons, devant la justice.

Dans cette création originale, l’adaptation respectueuse des textes de Molière inclut des projections vidéo, des Grandes Illusions et des effets magiques au service de l’intrigue, dans l’esthétique “Steampunk” de la fin du XIXème siècle.

Là, nous entrons de plain-pied dans une magie qui est tout sauf banale… Et l’on dirait que le champion de France de Magie qu’il est a plus de deux mains…

La Voix du Nord

NORMAG, c’est un amoureux du grand spectacle, du frisson de l’illusion (…) il promet des performances qui devraient régaler le public friand des Monte-Carlo Magic Stars…

Nice Matin

L’Illusion Symbolique de François NORMAG… La feinte au service de la poésie…

Le Figaro